Le purin de consoude

Le purin de consoude est une préparation fort utile au potager ou au jardin d'ornement tant par ses qualités d'engrais naturel que d'antiparasite. C’est l'usage le plus aisé et le plus courant de la consoude.
Ses multiples vertus

Le purin de consoude est l'engrais vert le plus précieux au potager. Il constitue un excellent engrais pour les plantes voraces.
Moins riche en azote que le purin d’orties, sa teneur en potasse en fait un bon fertilisant qui prend ainsi le relais pour favoriser la floraison, la fructification et la production de tubercules. Il est plus particulièrement recommandé pour les artichauts (légumes "fleurs"), les fraisiers, les arbustes à fruits rouges, les tomates et autres solanacées. Il est aussi apprécié comme activateur de compost.
Sa richesse en éléments minéraux permet de répondre à bon nombre de carences. La consoude contient en quantité non négligeable du potassium, du calcium, du magnésium, du cuivre, du zinc, du manganèse, du fer et du bore.
L'effet du purin ne doit pas être vu uniquement sous l'angle traditionnel et chimique. Il apporte de nombreux oligo-éléments, mais est aussi un véritable levain de la vie microbienne du sol. Il faut cependant rester attentif au fait qu’un usage régulier a tendance à relever le PH du sol en raison de son alcalinité.
Le purin est également fatal aux pucerons ;il constitue un insecticide naturel efficace pour protéger les plantes.
Le purin de consoude constitue un insecticide naturel efficace pour protéger les plantes
Comment fabriquer du purin de consoude ?

Le purin de consoude est un engrais liquide obtenu en faisant mariner 1 kg de feuilles fraîches dans 10 litres d'eau pendant 4-6 semaines dans un récipient non métallique. Pour favoriser une décomposition aérobie, il faut en principe brasser le mélange régulièrement. En 2 semaines, le purin est prêt à l'usage. Il est recommandé de recouvrir le récipient pour éviter la reproduction de moustiques et d'éristales. Le liquide est utilisable au moins 3 semaines.
On peut y mêler des matières de toutes provenances: orties, mauvaises herbes sans graines, plantes condimentaires, comme estragon ou ciboulettes, fientes de volailles, poudre de sang, poudre roche pour désodoriser...
Comment l’utiliser ?

Le purin de consoude est employé dilué à 10% (1 part de purin pour 9 parts d’eau). Après l’avoir filtré, on peut :
• le pulvériser sur le feuillage des plantes
• en arroser le pied des plantes.
Ce purin utilisé pur, ne génère pas de risques de brûlures comme celui fait avec les orties. Le purin d’orties associé au purin de consoude devient une solution nutritive complexe qui couvre la plupart des besoins des plantes, solution bien mieux assimilable par les plantes que les produits de synthèse vendus dans le commerce.